La montée de lait

Scroll

La montée de lait arrive en général entre le 2ème et le 5ème jour après votre accouchement.

C’est grâce à la montée de lait que le colostrum deviendra progressivement du lait. Au début, le colostrum est produit en très petites quantités qui sont bien suffisantes pour votre bébé. Petit à petit, le colostrum va être remplacé par un lait plus translucide et moins jaune contenant tous les éléments nutritifs indispensables à votre bébé. La quantité de lait va également augmenter progressivement en fonction du nombre de tétées de votre enfant afin de répondre à ses besoins de façon optimale.

La montée de lait aura lieu même si votre bébé tète très peu. D’ailleurs, certaines femmes qui donnent le biberon, malgré les cachets qu’on leur donne afin d’éviter la montée de lait, doivent subir les symptômes de la montée de lait alors que leurs seins ne sont pas stimulés. Une fois que la montée de lait a eu lieu, c’est le rythme des tétées qui entretiendra la production de lait.

La montée de lait est souvent très impressionnante : vos seins sont gonflés, parfois chauds, tendus, et douloureux. On parle alors d’engorgement mammaire. En effet, toutes les glandes de vos seins ainsi que vos vaisseaux sanguins et lymphatiques sont activés afin de lancer la production intensive du lait. Le fait d’avoir les seins si gonflés les rends donc très sensibles et douloureux. Certaines femmes n’arrivent parfois pas à garder les bras le long de leur corps en raison de la douleur. L’activation du système lymphatique peut également entrainer un gonflement des ganglions axillaires laissant alors place à de petites boules sous les bras ou encore sur les côtés externes et supérieurs des seins.

La montée de lait dure généralement entre 48 et 72 heures ; cette douleur est donc passagère mais il faudra s’accrocher. Après cette période, vos seins reprendront leur forme et redeviendront souples et moins sensibles.

Naitre et Grandir parle de la montée de lait dans son article « Les bases de l’allaitement ».

La gestion de la montée de lait

Malgré que vos seins soient douloureux et tendus, il va falloir allaiter votre bébé ce qui ne sera pas souvent une partie de plaisir durant la montée de lait. Il se peut que votre bébé arrive à téter assez facilement mais il se peut aussi que vos seins soient si tendus que le lait ne s’écoule pas … et donc que votre bébé ait beaucoup de mal à boire. Si c’est le cas, votre bébé va devoir téter énormément afin « d’amorcer le flux » de lait avant d’en avoir en bouche ; ce qui est la plupart du temps, très douloureux (votre bébé tète dans le vide sur vos seins qui sont déjà bien douloureux !). Vous devrez alors user de ruses afin d’amorcer ce fameux flux 😉

Voici les conseils que je peux vous donner :

  • Vous pouvez appliquer des compresses ou de gants de toilette d’eau chaude sur vos seins afin de dilater vos vaisseaux et favoriser l’écoulement du lait.
  • Vous pouvez également masser vos seins, en faisant des petits ronds tout autour de votre sein et en partant du point le plus éloigné de l’aréole pour arriver autour de l’aréole. Pour plus d’effets, si vous en avez l’occasion, vous pouvez masser vos seins juste après avoir mis des gants de toilette d’eau chaude dessus ou encore durant votre douche sous de l’eau bien chaude également.
  • Vous pouvez aussi tenter d’extraire un peu de lait, manuellement de préférence ou avec un tire-lait si vous n’y parvenez pas, afin d’assouplir un peu votre aréole voire votre sein. L’extraction manuelle est notamment bien expliquée dans ce document de La Leche League intitulé : « Expression manuelle du lait maternel ».
  • Plus votre bébé tètera et plus vos seins seront vidés (ce qui vous soulagera) donc essayez de présenter votre sein à votre bébé le plus souvent possible. Il faut évidemment savoir que lors de la montée de lait, les seins se remplissent assez vite après une tétée et que votre soulagement ne durera pas très longtemps pendant ces quelques jours.
  • Si vous n’êtes pas soulagée après la tétée, vous pouvez aussi extraire un peu de lait manuellement afin de vous soulager sans vider totalement vos seins.
  • L’application de glace après la tétée peut vous aider également : l’alternance entre l’application de froid et de chaud sur vos seins entraînera une dilatation puis une constriction de vos vaisseaux ce qui aidera également vos seins à se désengorger.
  • Si vos seins sont toujours douloureux, n’hésitez pas à prendre de l’ibuprofène environ ½ heure avant la tétée. Il s’agit d’un anti-inflammatoire compatible avec l’allaitement. L’ibuprofène 400 peut se prendre 3 fois par jour en espaçant les prises d’au moins 6 heures.

Attention : si vous avez de la fièvre et/ou que votre sein est rouge en plus d’être tendu et douloureux, il se peut que vous fassiez une mastite. Dans ce cas, consultez rapidement votre sage-femme, votre médecin ou encore une consultante en lactation.

TOP