Le peau-à-peau en salle de naissance

Scroll

Le peau-à-peau, comme son nom l’indique, consiste à mettre votre bébé nu contre votre peau.

Cette pratique se fait juste après l’accouchement. Votre bébé doit être nu et bien séché. Une fois qu’il est posé sur votre ventre, un bonnet lui est placé et il est couvert d’une couverture. Son visage doit rester bien dégagé et visible. La plupart du temps, une couverture chauffante est également placée pour l’aider à bien maintenir sa température.

Après sa naissance, dans les cas où l’accouchement se passe sans problème, votre bébé sera dans un état d’alerte intense. En effet, la décharge d’hormones qu’il vivra afin de l’aider à déclencher sa respiration, son rythme cardiaque et son fonctionnement cérébral et à mobiliser ses réserves pour maintenir sa température, lui permettra également d’être très éveillé dans les premières heures qui suivront sa naissance. Il est particulièrement attentif à tout ce qui l’entoure, a les yeux grands ouverts et les pupilles bien dilatées.

Le gros avantage du contact peau-à-peau réside donc dans le fait que votre bébé est ouvert à la rencontre. Cet état d’éveil va initier votre relation et votre attachement avec votre bébé et le papa du bébé. Le peau-à-peau permet également au bébé de se sentir en sécurité et de maintenir sa température. Un autre gros avantage du peau-à-peau est réservé aux femmes allaitantes : l’état d’éveil intense combiné au peau-à-peau va faire que de nombreux bébés vont arriver à se hisser d’eux-mêmes jusqu’au sein de leur maman rien qu’avec l’odeur qu’ils reconnaissent de leur vie intra-utérine. Grâce à cet état d’éveil, la première tétée d’un bébé est d’ailleurs souvent très efficace. Le contact peau-à-peau est bénéfique tant pour la mère que pour le bébé (qu’il soit à terme ou prématuré).

Le peau-à-peau est évidemment possible quand la maman et le bébé se portent bien. Il faudra veiller à la sécurité avant tout : si des soins sont nécessaires (exemple : bébé ayant besoin d’un peu d’aide pour respirer, maman perdant un peu trop de sang, bébé prématuré nécessitant des soins urgents, etc.), le peau-à-peau devra être interrompu ou reporté.

Le peau-à-peau peut également être réalisé dans le cas de césarienne lorsque la maman n’est pas totalement endormie (comme c’est le cas pour la majorité des césariennes aujourd’hui). Le peau-à-peau en salle de césarienne est de plus en plus pratiqué : en effet, les sages-femmes se sont battues (et se battent toujours) pour pouvoir mettre en place cette pratique en cas de césarienne. Si vous devez avoir une césarienne programmée, le contexte est souvent plus propice à vous permettre de faire du peau-à-peau. Lors de votre arrivée à l’hôpital, n’hésitez pas à parler de votre souhait de faire du peau-à-peau à la sage-femme qui s’occupera de vous 🙂 Dans le cas de césarienne en urgence, cela dépendra de votre état ainsi que de celui de votre bébé au moment de sa naissance (s’il a besoin de soins urgent, le peau-à-peau en salle de césarienne ne sera pas possible).

Le peau-à-peau avec la mère à la naissance est donc essentiel tant pour le bébé que pour la maman en raison de son rôle essentiel dans l’attachement !

« Lorsqu’il est placé en peau à peau sur la poitrine de sa mère, le bébé reçoit la chaleur, la protection et la nourriture dont il a besoin, et son cerveau se développe de façon optimale. La peau de la mère est l’environnement naturel du bébé, à la fois physiquement et émotionnellement c’est la place la plus saine pour lui. » Dr Nils Bergman (initiateur de la méthode kangourou)

Lorsque le peau-à-peau n’est pas possible avec la maman (exemples : maman nécessite des soins urgent, césarienne urgente, anesthésie générale), le peau-à-peau peut bien entendu également se faire avec le papa. C’est d’ailleurs le cas lorsque la mère reste en salle de réveil après une césarienne : la plupart du temps, il est proposé au papa de faire du peau-à-peau avec bébé, le plus souvent dans le centre néonatal pour qu’il soit sous surveillance, en attendant que maman revienne. Cependant, ce cas de figure tend à disparaître puisqu’on essaie de plus en plus de laisser le bébé en peau-à-peau avec la maman. Il est essentiel de comprendre que le peau-à-peau à la naissance se fait évidemment en priorité avec la maman pour les raisons explicitées plus haut. Par la suite (à la maternité ou à domicile), le peau-à-peau pourra évidemment se partager avec le papa s’il le souhaite …

Vous trouverez également plus d’informations sur le peau-à-peau dans cet article de Naitre et Grandir : « le contact peau-à-peau, un cadeau pour la vie » ou encore dans cette vidéo que j’ai trouvée sur YouTube.

TOP