Le séjour en maternité est raccourci

Scroll

La durée de séjour à la maternité après un accouchement est raccourcie. Certaines mamans ont hâte de rentrer chez elles ou n’aiment pas les hôpitaux ; d’autres ont l’impression de se faire un peu « mettre dehors » ou seraient encore bien restées un jour de plus à la maternité avant de retourner à la réalité de la maison.

Raccourcissement du séjour en maternité

En 2015, Madame Maggie De Block, ministre de la Santé Publique, a dû rendre un projet visant à réduire le budget de l’assurance maladie. L’une des dispositions prises par Mme De Block pour réaliser cette économie est le raccourcissement de la durée de séjour en maternité après un accouchement sans complication.

Avant cette réforme, en Belgique, les mamans restaient, en moyenne, 4,5 jours à l’hôpital. En 2015, ce séjour s’élevait à 4 jours de moyenne pour arriver à 3,5 jours de moyenne en 2016 (OCDE). Concrètement, cela signifie donc que vous devrez certainement sortir de la maternité entre 48 et 72 heures après un accouchement par voie basse ou entre 72 et 96 heures après une césarienne.

Selon les experts, cette réforme est tout à fait raisonnable au niveau médical (c’est déjà le cas dans d’autres pays), à condition que des soins postnatals rigoureux et bien organisés soient prévus pour les femmes qui en ont besoin (KCE, 2014).

Sur son site internet, le CHU donne des explications à propos de cette mesure.

Encadrement après la sortie précoce

Après une naissance, il est important que les parents bénéficient d’un bon encadrement d’autant plus si les parents ne peuvent pas vraiment compter sur leur entourage, sont isolés ou se trouvent dans des situations vulnérables. Si vous vous trouvez dans une telle situation, il vous est vivement conseillé de demander le passage de l’ONE et/ou d’une sage-femme à domicile afin de vous accompagner au mieux. Le KCE (Centre Fédéral d’Expertise des soins de santé) ainsi que le journal En Marche (le journal de la mutualité chrétienne) parle également du raccourcissement du séjour en maternité et des soins que cela impliquent.

C’est pourquoi les soins postnatals sont en train de se développer afin d’accompagner au mieux les mamans et les familles en devenir. Les hôpitaux mettent donc en place des stratégies de soins postnatals pour vous aider au mieux :

  • Beaucoup d’hôpitaux organisent des soins à domicile après la sortie de la maternité : il s’agit de soins organisés par le personnel de l’hôpital auxquels vous avez droit si vous habitez dans un certain périmètre autour de l’hôpital. Si vous n’habitez pas dans ce périmètre, l’hôpital peut alors prévenir ou vous conseiller une sage-femme indépendante qui viendra également vous voir à domicile.
  • D’autres hôpitaux font également revenir les nouveaux parents à l’hôpital afin de vérifier le bon déroulement de votre retour à la maison et, si nécessaire, de réaliser les tests qui n’ont pas pu être faits durant votre hospitalisation (ex : test de Guthrie, test de surdité, …).

Les sages-femmes à domicile

Le journal En Marche parle des avantages du passage d’une sage-femme à la maison après un accouchement.

Il faut savoir que la sécurité sociale rembourse intégralement les soins postnatals administrés par des sages-femmes conventionnées (= sages-femmes appliquant les honoraires prévus par la convention INAMI (Institut National Assurance Maladie-Invalidité)). En cas de non-conventionnement, le remboursement est de 75%. Le journal En Marche a également écrit un article concernant les honoraires des sages-femmes.

N’hésitez pas à demander conseil à votre gynécologue ou aux sages-femmes de l’hôpital dans lequel vous accouchez. Vous pouvez également trouver des sages-femmes conventionnées sur le site de l’UPSFB (Union Professionnelle des Sages-Femmes Belges). Pour plus de facilités, dans « Je cherche une sage-femme ayant la spécialité suivante: », sélectionnez « Soins à domicile après la naissance ».

TOP