Liste de naissance : que choisir ?

Scroll

Au moment de faire votre liste de naissance, vous vous retrouvez souvent perdus voire inondés par la masse d’objets disponibles dont vous ne soupçonniez peut-être même pas l’existence (ni l’intérêt d’ailleurs !). Pas toujours facile de s’y retrouver dans tout ça !

C’est votre premier bébé et vous vous sentez perdue ? Les vendeuses dans les magasins pour bébés vous parlent de tous ces objets (essentiels !) dont vous aurez besoin pour vous occuper de votre bébé ? Vous avez l’impression, en les entendant, que vous aurez besoin de toutes ces choses ? Vous ne savez plus où donner de la tête ?

Beaucoup d’articles sont utiles et nécessaires quand on attend un enfant mais on pourrait également se passer de nombreux articles … Le Ligueur a écrit un article relatif à la surconsommation et à la culpabilité possible des parents derrière ce marché : « L’industrie du bébé ou comment faire surconsommer les parents ».

Il est vrai qu’il est difficile de se positionner quant à toute cette panoplie d’objets. Essayez de faire la part des choses et de n’achetez que ce qui vous servira vraiment … Certains objets sont indispensables et évidemment nécessaires dès votre retour à la maison (voire dès la maternité) comme des langes, des capes de bains, un siège-auto pour revenir de la maternité, …

Certains objets peuvent aussi attendre que votre bébé soit un peu plus grand pour être achetés (ex : cuillères en plastique et set à manger, chaise à manger, …).

Pour vous aider à choisir le matériel nécessaire, l’ONE a développé une brochure intitulée « LE MATÉRIEL DE BÉBÉ, PETIT GUIDE POUR BIEN CHOISIR ».

Vous avez déjà beaucoup de matériel ou vous n’avez pas envie de passer par une liste de naissance classique ?

Il existe également des listes de naissance plus personnalisées dans lesquelles vous pouvez intégrer ce que vous voulez du doudou d’un magasin spécifique à un accessoire déco d’un autre magasin en passant par des poussettes selon la marque que vous désirez (et non via un magasin unique), par des écharpes de portage, des habits, un restaurant en amoureux, une aide pour des travaux chez vous, des électro-ménagers, ou encore une simple cagnotte monétaire … Bref, tout ce qui vous passe par la tête 🙂

A titre d’exemple, une maman a parlé de la liste de naissance « Kadolog » dont vous pouvez trouver un exemple par ici. Il existe une version gratuite vous permettant de recevoir vos cadeaux uniquement en mains propres. Il existe également une version « premium » au prix de 29 euros vous permettant alors également de recevoir directement de l’argent sur votre compte bancaire et vous donnant accès à d’autres avantages.

Une autre maman a cité la liste de naissance « O-liste » dont vous pouvez trouver un exemple par ici. Cette liste nécessite de payer une inscription de 25 euros.

Et si, au lieu de ou en plus de remplir votre liste de naissance de biens matériels, vous l’agrémentiez également de biens un peu différents …

Quel parent n’a-t-il jamais rêvé que le repassage soit fait à sa place ? Que le souper soit livré à domicile ? Ou encore de pouvoir s’éclipser une soirée en laissant son bébé à une personne de confiance ?

La venue d’un bébé ne demande pas que de la préparation matérielle mais également de la préparation humaine et sociale, le soutien de vos proches sera très important ! N’hésitez pas à demander à vos proches de vous aider : s’ils viennent pour le souper, demandez-leur d’amener à manger ! S’ils partent à l’heure où vos grands doivent aller au sport, demandez-leur si ça ne les dérange pas de les y emmener ! Demandez à votre maman, à votre sœur ou encore à une amie proche de vous aider pour le repassage ou le ménage ! Demandez à vos proches de faire les courses pour vous …

De nombreuses mères auraient bien besoin de ce genre d’aide. Elles sont d’ailleurs très favorables à cette idée mais bien souvent, elles n’osent pas demander de l’aide. Elles ont peur :

  • peur que les gens les prennent pour de mauvaises mères qui ne sont pas capables de s’occuper de leur(s) enfant(s) et de leur ménage en même temps ;
  • peur de ne pas savoir assumer et donc de ne pas être la super maman dont elle avait tant rêvé (image idéalisée de la mère parfaite) ;
  • ou parfois simplement peur de déranger leurs proches qui ont déjà aussi tant de choses à faire …

Il est maintenant temps de lever le tabou sur la maternité : ce n’est pas toujours facile d’être parent et le terme « congé de maternité » peut porter à confusion ! Devenir parent demande souvent un temps d’adaptation variable selon les couples et les familles. Les journées sont rythmées en fonction du rythme de chaque bébé et de ses tétées, ce qui prend, bien souvent, beaucoup plus de temps que ce que les parents avaient imaginé …

Il est très fréquent d’être dépassée par les évènements voire complètement débordée, surtout dans les premières semaines suivant votre accouchement. Alors notre conseil est à la fois tout simple et compliqué … Osez ! Osez demander de l’aide à votre entourage pour pouvoir passer un peu de temps, sereine, avec votre bébé ; pour pouvoir vous reposer une heure ; pour pouvoir sortir avec votre compagnon ou entre ami(e)s …

Afin de vous aider dans votre démarche, des outils existent :

  • Par exemple, Ingrid Bayot, sage-femme vivant maintenant au Québec, a également mis en place ce genre de bons « pour rendre la demande d’aide amusante, interactive et adaptée à chaque famille ». Elle a créé de nombreux bons proposant une large série de services pouvant vous inspirer dans votre démarche. Vous pouvez trouver plus d’explications sur ces bons par ici.
TOP