Nouvelle vie

Scroll

La grossesse et l’accouchement sont deux évènements très importants dans la vie d’une femme, d’un père, d’une famille …

Après la naissance d’un enfant, chaque femme a besoin de s’adapter à son nouveau rôle de mère qui va notamment changer ses interactions avec son mari, sa famille ou ses amis. Il en est de même pour les hommes qui doivent s’adapter à leur rôle de père (avec seulement 10 jours de congé de paternité).

Le fait de devenir mère, en plus d’entraîner un gros changement dans votre rôle, va aussi engendrer de nouvelles responsabilités. S’occuper d’un bébé, ce n’est pas rien. Ce petit être est, dans un premier temps, totalement dépendant de vous ! Cela peut faire très peur à certaines mamans … « Est-ce que je saurai interpréter ses pleurs ? Est-ce que je saurai répondre à ses besoins ? Serai-je une bonne mère ? » sont certainement des questions que vous vous posez comme la grande majorité des mères ! C’est tout un apprentissage de devenir maman … Vous allez devoir apprendre à décoder les pleurs de votre bébé et ça, ça ne se fait pas en un jour 🙂  Certaines femmes mettent aussi parfois plus de temps à apprivoiser leur bébé et à se sentir mère … il n’y a pas de règle.

Des études scientifiques* ont montré que durant la première année suivant leur accouchement, de nombreuses mères ne se sentaient pas toujours mères, ressentaient un manque de contrôle sur leur vie ainsi que de l’instabilité dans leurs relations (tant avec leur conjoint qu’avec leur entourage). Ces études montrent que les mamans vivent un paradoxe important et quasi permanent : elles sont souvent heureuses d’être mère mais aussi malheureuses ou contrariées par les pertes que la maternité entraîne sur leur vie : perte d’autonomie, manque de temps, apparence changeante, manque de féminité, sexualité modifiée, identité modifiée … sont des sentiments ressentis par de nombreuses mères. Certaines femmes en arrivent aussi parfois à regretter leur vie d’avant. En effet, être maman, c’est à temps-plein : 24 heures sur 24 sans beaucoup de possibilités de repos ou de lâcher-prise.

Certaines mères parlent d’ailleurs de ce qui change après avoir eu un enfant, sans tabou et avec un peu d’humour :

En effet, bien que l’arrivée d’un bébé soit vue comme un évènement heureux, c’est aussi une période délicate : fatigue, stress et irritabilité s’installent peu à peu et les disputes au sein d’un couple ne sont pas rares … Le fait de le savoir et de s’y préparer peut aider à surmonter cette période.

Le Ligueur en parle dans son article « Comment le couple peut surmonter le « baby-clash » ». Il s’agit d’un article qui se base sur  un livre « Le Couple face à l’arrivée de l’enfant » écrit par Bernard Geberowicz et Colette Barroux-Chabanol (aux Éditions Albin Michel).

L’ONE parle également « d’un nouvel équilibre familial » dans sa brochure « Un bébé … et après ? » à partir de la page 33.

Devenir parent, devenir mère, c’est une étape importante dans la vie qui ne dépend pas que de vous puisqu’il s’agit de toute une famille. Ressentir des sentiments contradictoires à l’idée de votre nouveau rôle de mère est tout à fait normal. Dites-vous bien que vous n’êtes pas seule : des millions de mamans passent par les mêmes phases que vous chaque jour ! Cependant, il est parfois difficile d’en parler. Le seul conseil que je puisse vous donner serait justement d’en parler : à votre conjoint, à votre sœur, à votre maman, à vos amies, à une maman que vous croisez dans une salle d’attente, ou pourquoi pas dans des groupes de mamans sur les réseaux sociaux … Parlez de votre ressenti et ne gardez pas pour vous vos frustrations, vos peurs ou vos idées noires. La société a tendance à idéaliser la maternité : les mamans sont-elles vraiment censées nager dans le bonheur du début à la fin ? Bien sûr que non ! Le fait d’en parler vous aidera à vous décharger et vous aidera peut-être aussi à voir que les autres mamans peuvent vivre la même chose que vous.

*Références:

  1. Javadifar N, Majlesi F, Nikbakht A, Nedjat S, Montazeri A. Journey to Motherhood in the First Year After Child Birth. Journal of family & reproductive health [Internet]. 10(3), 146–153 (2016). Available from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28101116.
  2. Nicolson P, Paula. Loss, happiness and postpartum depression: The ultimate paradox. Canadian Psychology/Psychologie canadienne [Internet]. 40(2), 162–178 (1999). Available from: http://doi.apa.org/getdoi.cfm?doi=10.1037/h0086834.
  3. Nystrom K, Ohrling K. Parenthood experiences during the child’s first year: literature review. Journal of Advanced Nursing [Internet]. 46(3), 319–330 (2004). Available from: http://doi.wiley.com/10.1111/j.1365-2648.2004.02991.x.
  4. Solmeyer AR, Feinberg ME. Mother and father adjustment during early parenthood: the roles of infant temperament and coparenting relationship quality. Infant behavior & development [Internet]. 34(4), 504–14 (2011). Available from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21868100.
  5. Cristescu T, Behrman S, Jones SV, Chouliaras L, Ebmeier KP. Be vigilant for perinatal mental health problems. The Practitioner [Internet]. 259(1780), 19–23, 2–3 (2015). Available from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26062269.
  6. Dayan J. [Clinical approach and epidemiological aspects of mood and anxiety disorders during pregnancy and postpartum. Review and synthesis]. Journal de gynécologie, obstétrique et biologie de la reproduction [Internet]. 36(6), 549–61 (2007). Available from: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17616264.
  7. Norhayati MN, Nik Hazlina NH, Asrenee AR, Wan Emilin WM. Magnitude and risk factors for postpartum symptoms: A literature review. J Affect Disord. 175c, 34–52 (2014). Available here.

 

TOP