Internet utilisé par les mères comme source d’informations après un accouchement

Internet utilisé par les mères comme source d’informations après un accouchement

Un sondage a été mené dans notre département afin d’estimer le besoin d’information des mères dans la période postnatale et d’évaluer dans quelle mesure ces femmes utilisent internet pour répondre à leur besoin d’information.

Ce sondage a été publié dans le journal Midwifery et est uniquement disponible en anglais :

The Internet as a source of information used by women after delivery to meet their need for information

Voici le résumé des résultats :

Nous avons donc demandé à des femmes ayant au moins un enfant entre 0 et 2 ans de répondre à notre sondage en ligne. Nous avons recueilli 349 réponses provenant de femmes belges. Les données ont montré que 90,5% des femmes ont déclaré rechercher des informations les concernant et/ou concernant leur bébé sur internent ; et ce, peu importe leur statut socio-économique ou leur âge. Il y a beaucoup de raison pour lesquelles elles recherchent des informations sur internet mais les raisons les plus fréquentes de ces recherches sont les faits de rechercher des informations par elle-même (88,1%), de rechercher des informations parce que leur bébé présente un symptôme particulier (80,3%) et de compléter les informations reçues par un professionnel de la santé (65,3%). Le sujet le plus recherché était l’allaitement maternel (et l’alimentation de l’enfant en général).

Les femmes pensent que les informations qu’elles trouvent sont assez utiles (82,7%) mais elles ne donnent qu’un score de 5,3/10 quant à la qualité des informations qu’elles trouvent sur internet. Environ 80% des femmes disent que ces recherchent ont influencé les décisions qu’elles devaient prendre. Elles pensent que les professionnels ne sont pas toujours réceptifs quant au fait de discuter des informations qu’elles ont trouvées. Elles sont donc d’avis que les professionnels devraient suggérer des sites fiables aux jeunes mères (80,8%).

L’intégration d’outils utilisant internet serait donc une bonne piste pour essayer de répondre au besoin d’information des jeunes mères et pour aider les professionnels à mieux gérer la période postnatale.